Breadcrumb
quelle route prendre ?

Les victimes de dommages corporels, fragilisées par les épreuves qu’elles traversent, se sentent souvent démunies quand il s’agit d’aborder la question de leur indemnisation.

Des questions fondamentales parfois angoissantes

Suite à un accident, il est souvent compliqué de savoir ce que l’on peut attendre des assurances :

« Est-ce que j’ai droit à une indemnisation ? »

« Si oui, à combien je peux prétendre ? »

« Que se passe-t’il si j’ai une part de responsabilité dans l’accident ? »

« A qui dois-je m’adresser ? Mon assureur ? L’assureur du tiers impliqué dans l’accident ? »

« Faut-il faire une expertise médicale ? Si, oui, y a-t’il des règles à respecter ? »

« Que se passe-t’il si je n’ai pas d’assurance ? Est ce qu’il y a des cas où j’aurais, malgré tout, la possibilité d’être indemnisé ? »

« … »

Ces questions, très préoccupantes lorsque l’on a été accidenté, appellent des réponses spécifiques selon les cas de figure.

Les victimes de dommage corporel, fragilisées par les épreuves qu’elles traversent, se sentent souvent démunies et vulnérables vis à vis d’assureurs qui évoluent dans un environnement complexe qu’ils maitrisent parfaitement.

 

Il faut se faire aider

Des experts peuvent venir en aide aux personnes accidentées. Ils accompagnent les victimes d’accident corporel, afin de leur permettre d’obtenir, de l’assureur, la meilleure indemnisation à laquelle elles peuvent prétendre.

Quel que soit le statut de ces experts (avocat, expert d’accidentés, …), ils accompagnent les victimes, les conseillent et conduisent toutes les démarches nécessaires vis à vis des assureurs.

Pendant la période (parfois longue) qui permettra d’aboutir, l’expert et la personne accidentée doivent travailler en toute confiance.

La charte ICARE retranscrit l’engagement de fiabilité et de transparence que les experts d’accidentés peuvent prendre vis à vis de leurs clients.

 

La charte Icare un engagement de fiabilité

Les experts respectueux de la charte ICARE proposent une intervention :

  • Indépendante des assureurs, exempte de conflit d’intérêt,
  • basée sur des Compétences, validées (Diplôme Universitaire de réparation juridique du dommage corporel) et entretenues dans le cadre d’une formation continue,
  • focalisée sur l’Accompagnement des personnes afin de contribuer à la réalisation de leur projet de vie post accident,
  • soumise à une nécessité de Résultat : culture et obligation de résultat inhérente à chaque mission confiée (rémunération assise sur le résultat obtenu),
  • adossée à une Equipe pluridisciplinaire, complète et expérimentée, qui conjugue les compétences nécessaires : médecins, avocats, ergothérapeutes, …

 

Cet engagement permet de garantir aux victimes une information transparente et une action efficace où les objectifs des personnes accompagnées sont les mêmes que ceux de l’expert.