Breadcrumb
pont-chemin-de-fer

Contrairement à une idée largement répandue, il n’est pas toujours nécessaire d’être assuré pour être indemnisé dès lors que l’on est victime non responsable d’un accident corporel.

Qui peut être indemnisé ?

 

Il ne fait de doute pour personne que les victimes d’accident provoqué par un tiers ont le droit d’être indemnisées par le responsable.

Ainsi, les personnes les plus fragiles de notre société (SDF, travailleurs précaires, sans papier…) peuvent faire valoir leurs droits à indemnisation.

Il est indispensable d’en avoir conscience car les indemnisations de victimes d’accident ne sont jamais versées aux personnes qui ne les réclament pas.

Par ailleurs, si une personne nous agresse, si un chien sauvage nous mord, si un sanglier provoque un accident, si un véhicule non identifié nous percute ou enfin si l’on est victime d’une infection nosocomiale, des fonds de garantie existent et pourront, dans certains cas, nous indemniser.

 

Le Fonds de Garantie des Assurances estime que 750 000 véhicules circulent sans assurance en France (http://www.roulez-assuré.fr/la-non-assurance-en-chiffres.htm). Les conducteurs qui font ce choix contreviennent à leur obligation et prennent en outre un risque insensé puisqu’ils seront directement et personnellement redevables des dommages qu’ils peuvent causer. Néanmoins, en cas d’accident non responsable, il est important de souligner que ne pas être assuré n’exclut nullement le droit à indemnisation. Notons qu’il s’avèrera difficile de faire valoir ses droits en tant que victime d’un accident de la circulation avec un tiers responsable identifié lorsque l’on n’est pas, soi-même, assuré. Des actions spécifiques devront être menées auprès de l’assureur du responsable.

 

Comment faire ?

Pour obtenir une indemnisation, une victime doit engager les nombreuses démarches qui permettront la prise en compte de ses blessures, de ses traumatismes.

Ces démarches sont souvent complexes et longues. Les assureurs (qui verseront les indemnités) ne leurs facilitent pas toujours la tâche.

 

Un accompagnement par un expert d’accidentés indépendant prend tout son sens dans un tel contexte.

L’expert d’accidentés conseille la victime. Il la décharge de l’instruction du dossier et lui évite de rentrer dans un rapport de force direct avec les assureurs.

 

L’expert d’accidentés permet de sécuriser et d’améliorer sensiblement l’indemnisation des victimes d’accident.